Ma Carrière

ps

Zoom sur : Tour de Catalogne 2011

Ma vidéo de l'événement

Comment j'ai vécu l'événement

Je suis venu sur ce Tour de Catalogne avec un grand capital confiance suite à mes bonnes performances du tout début de saison, et l’expérience de mes précédentes participations à cette course espagnole. J’étais aux avant-postes dans les premières arrivées massives mais les profils n’étaient pas à ma convenance.

Mes facultés de récupération et de gestion de l’effort m’ont permis d’aborder les trois dernières étapes avec pas mal de fraîcheur. Le vendredi, sur un tracé vallonné, suite à un important travail de l’équipe et l’abnégation de Mickael Buffaz, j’ai pu m’imposer aisément à Tarragone au sommet d’une petite bosse, avec le sentiment du devoir accompli. Le lendemain, l’équipe était ainsi plus que jamais solidaire et motivée. Elle a pris les commandes de la course avec autorité dans les dix dernières bornes. Je n’ai toutefois terminé que troisième. Restait alors l’étape du dimanche. L’équipe était émoussée et gênée par les conditions pluvieuses. J’ai réussi à bien me placer, avec adresse, et économisé pas mal d’énergie sur ce terrain urbain de Barcelone. Bien qu’esseulé, je sentais que j’avais les réserves pour faire quelque chose et récompenser mes partenaires pour tout leur boulot de la semaine. J’ai pris des risques pour me placer et ai très bien négocié le dernier virage. J’étais dans la bonne roue, j’ai bien apprécié la distance par rapport à l’arrivée pour jaillir dans le bon timing.

A la clé, une nouvelle victoire dans l’euphorie générale, mes équipiers ne pensant pas que je pouvais l’emporter sur une arrivée aussi plate.

  • « Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. »