Ma Carrière

ps

Zoom sur : Tour de France 2004

Comment j'ai vécu l'événement

C’est le plus mauvais moment de ma carrière. J’ai fait le Tour mais je n’étais pas au niveau. La tension était palpable au sein de l’équipe. J’étais mentalement usé et physiquement émoussé. Ma course, et du même coup ma saison, s’était terminée sur une chute causée par un chien qui avait traversé le peloton et que j’avais heurté de plein fouet. Je me souviens des minutes précédentes, à lutter pour continuer cette épreuve après une semaine de pluie. La buée dans les lunettes floutait ma vision comme si je commençais à partir ailleurs. Tous les coureurs derrière s’étaient empilés après la chute. J’ai fini détruit : tout s’effondrait. Ma douleur au coude était vive.

Dans l’aire d’arrivée, personne ne m’avait attendu. J’étais perdu. J’espérais quand même pouvoir continuer le Tour car nous avions un transfert ce jour là. Mais à notre arrivée à Limoges, j’ai été conduit à l’hôpital et on m’a diagnostiqué une fracture de l’olécrane du coude gauche. D’un côté, j’étais soulagé car je pouvais me relâcher même si je ne pouvais plus rouler. A ce moment de ma vie, j’avais besoin de faire le point.